aquariophilie, aquariums,poissons d'aquariums,
Connectez-vous S'inscrire
Recherche

 

s'identifier
 









Anentome helena , l'escargot qui mange les escargots



Anentome helena , l'escargot qui mange les escargots
Anentome helena est totalement sans danger pour les plantes, mais est strictement carnivore (molluscivore). En effet, Anentome helena affiche plusieurs particularités : il n'est pas alguivore et se nourrit, dans la nature, exclusivement d'autres mollusques, typiquement des escargots (Melanoides tuberculata, Filopaludina martensi, par exemples) mais aussi des moules d'eau douce comme Corbicula javanica.

Sa popularité ne cesse de croître pour son régime alimentaire, ses couleurs intéressantes et sa petite taille, en font un hôte de choix pour les petits aquariums.

C'est un escargot aquicole (pur dulçaquicole) présentant une coquille conique jaune avec de larges bandes transversales brunes. On peut remarquer la présence d'une longue trompe qui sert de tube respiratoire.

Cet escargot s'est longtemps appelé Clea helena ou encore (de façon impropre) Clea helen; on le retrouve même sous l'appelation Clea canentome helena (certainement une erreur typographique pour le Canentome).

Cette dernière appellation d'Anentome helena reflète la division du genre en deux sous-genre Clea, c'est à dire Clea (Clea) et Clea (Anentome) pour les espèces asiatiques, et Clea (Afrocanidia) pour les espèces africaines.

Il faut noter que la plupart des escargots du sous-ordre des Neogasteropoda sont d'eau de mer, Anentome helena est une véritable exception en eau douce. Sa provenance géographique est essentiellement Thaïlandaise, principalement dans le Mékong, mais on le trouve aussi au Laos.


Qualité de l'eau :
Peu exigeant quant à la qualité de l'eau. Une eau basique (pH > 7, idéalement ph 8, GH 18 et KH 12) est malgré tout préférable pour la qualité et la beauté de sa coquille. Maintenir une concentration en Calcium adaptée à la fabrication du test (la coquille).

Attention, il peut arriver infecté par des Trématodes de l'espèce Apatemon gracilis!


Cohabitation et comportement :
Avec tous types de poissons et crevettes non prédateurs. Vu son alimentation, Anentome helena ne pourra pas être maintenu avec d'autres escargots trop petits. En fonction des conditions de maintenance en aquarium, ils mangent un grand nombre de petits escargots dont Melanoides tuberculata, Physa spp., et les jeunes Tylomelania. Les espèces d'escargots considérablement plus grandes sont ignorées, et les adultes Tylomelania towutensis ainsi que les escargots Neritina natalensis peuvent heureusement coexister avec eux.

Les relations intraspécifiques sont bonnes, il n'y a pas de cannibalisme avéré entre adultes.


Anentome helena , l'escargot qui mange les escargots
Alimentation et nourriture :
Se nourrit de petits escargots, de moules, de vers. La nourriture sous forme de paillettes, de granulés et d'aliments congelés est acceptée (de préférence riche en protéine ou carnée). Toutefois, en l'absence d'autres escargots composant son régime alimentaire classique, il faudra veiller à fournir une alimentation carnée pour satisfaire les exigences carnivores de cette espèce; le remplacement des escargots par des moules (marines, chez votre poissonnier) ouvertes est très bien accepté car les moules dulcicoles font parti du régime alimentaire normal, selon les lacs ou rivières de sa provenance, de cette espèce. Dans la nature Anentome helena a été signalé pour se nourrir de formes protéinées en décomposition ainsi que des proies vivantes comme les vers et les escargots. En d'autres termes, ces escargots sont aussi bien des charognards que des prédateurs.

La durée de vie peut dépasser 2 ans. ndla: mes premières observations montreraient que Anentome helena mange également des planaires.

Technique d'élevage et reproduction :
Anentome Clea helena engendre facilement une nouvelle génération dans un aquarium sous certaines conditions. Toutefois, le nombre des descendants qui se développent totalement avec succès est relativement faible (y compris dans le milieu naturel). Les escargots ne sont pas hermaphrodites, et un assez grand nombre d'individus sera nécessaire pour assurer que le groupe contient des escargots des deux sexes. L'accouplement semble être une affaire d'équilibriste, avec des escargots collés l'un à l'autre pendant des heures. Souvent, ce comportement d'accouplement a lieu sur la surface du sable, et parfois d'autres escargots mâles s'impliquent, de sorte que plusieurs spécimens seront collés les uns aux autres dans un groupe formant un amas. Avec un ensemble d'une dizaine d'individus, les chances de parvenir à une ponte sont améliorées.

Les oeufs ne sont pas pondus en grappe mais disséminés individuellement, le plus souvent sur les vitres à l'ombre (créer une ambiance ombrophile est un facteur favorable pour la reproduction de Anentome helena) ou encore dans du sable clair de granulométrie moyenne lorsque celui-ci est disponible (c'est presque indispensable pour une bonne réussite!) : le comportement carnivore des jeunes Anentome helena induit probablement cette faible densité d'oeufs au m²! L'oeuf est jaunâtre et de forme ovale.


En milieu manturel, les oeufs sont pondus individuellement, en petits sacs semi-transparents, déposés sur des surfaces solides telles que des pierres (ou des objets en plastiques, les vitres dans un aquarium, mais jamais sur les plantes!!!). Le développement semble être assez lent, il faut de 3 à 5 semaines pour que les larves éclosent. Une fois que les oeufs éclosent, les juvéniles Anentome Clea helena disparaissent dans le sable et ne sont pas vus pendant plusieurs mois, et ressortent ensuite; à ce moment-là, les jeunes escargots atteignent rapidemment 5 mm.

Il faut tenir bon et longtemps et un objectif de la durée de temps entre la première fois que les oeufs ont été observés et que la taille des jeunes escargotspour parvenir à une longueur de coquille de 7-8 mm prend 6 mois!

Leur fournir une nourriture carnée (1/2 moule ouverte par exemple) dès leur éclosion! En effet, le nombre de jeunes escargots est une petite fraction du nombre d'oeufs qui ont été pondus, ce qui suggère que plusieurs facteurs empêchent la majorité des oeufs et/ou les jeunes escargots de se développer normalement. Le cannibalisme peut vraisemblablement poser problème, mais les adultes ignorent totalement les grands juvéniles sortis du sable de leur exploration dans l'aquarium, et ce phénomène cannibale est peut-être moins important qu'on pourrait l'imaginer. La concurrence pour la nourriture entre les juvéniles, adultes et autres escargots dans le sable (comme Melanoides spp.) est certainement bien plus critique.



Claude Durmont

l'aquarium à l'école | Conférences | Infos & Evènements | Actualités | Recherche & Innovation | Espace Clubs ( rubrique réservées aux clubs ) | les revues aquariophiles | Decoration & Amenagement | Trucs & astuces | Pêche & Aquaculture | Développement Durable | biodiversité | Chimie et Geobiologie | l'eau | les plantes aquatiques | les poissons d'aquariums | crevettes & crustacés | Reproduction | maladies et médicaments | Kois & bassins | Conseils | eau de mer & récifal | Eclairage | Filtration | Alimentation | Chauffage | Voyages et Découvertes | les poissons d'amérique du sud | les vivipares | les cichlidés | les labyrintidés | les poissons d'eau saumâtre | les killies | je débute | terrariophilie | la galerie marchande | bandeaux aquariomania | videos des internautes | questions pratiques | presse | rubrique rédacteurs | la rubrique à Gil











biodiversité

biodiversité

les coleoptères : palpeurs des évolutions geologiques

le grebe amoureux

l'anguille, ce poisson commun pourtant encore très meconnu serait en voie de disparition mais un plan de sauvegarde est en cours ...

Connaissez vous le macropinna , le poisson à la tête transparente ...

L' aventure de la vie des poissons

Le krill (Euphausia superba) plonge plus profond que les baleines

Incroyable Amazonie

L'hypnose des requins ( tonic immobilty reflex )

L'année du Dugong dans le pacifique ...

Les méduses de Nomura , ces méduses géantes qui envahissent les eaux du Japon ...












 

Flux RSS

Dev Durable

Développement Durable

classification du vivant : mais où sont passés les poissons ?

et si les poissons étaient doués d'émotions ... ( L’étonnante vie émotive des poissons )

Les noms d'espèce : comment ne pas y perdre notre latin?

L'aquariophilie est elle un art?

Un monde plus chaud pourrait signifier moins de poissons

video 6 mn : Le jardin Bio d'yves et yannick qui nous livrent quelques un de leurs secrets  €

Le déclin de la chimie dans les sciences du vivant, le prochain défi de l'aquariologie?

Introduction à l'étude de l'aquariologie expérimentale ou critique de l'empirisme aveugle dans une science potentielle.

Le Pantanal Mato grosso, patrimoine mondial de l’humanité en danger.

L’un des derniers grands massifs forestiers de la planète, situé sur l’île de Bornéo, disparaît dangereusement.