Savoir jardiner avec la Lune

Jardin / Exterieur

Depuis des temps ancestraux, la lune a toujours fasciné l’homme. Satellite naturel de la Terre, la Lune est âgée de plus de quatre milliards et demi d’années est en rotation synchrone autour de notre planète. On sait qu’elle a une forte influence sur de nombreux éléments comme le mouvement des marais, mais également sur les accouchements, l’humeur des personnes ou encore la croissance des plantations. Depuis des millénaires, l’homme plante, taille, sème, bouture, repique, et récolte en tenant compte de l’attraction gravitationnelle. Cette même attraction voire beaucoup en fonction du point d’orbite de la Lune qui exerce ainsi un effet sur les liquides ainsi que sur le développement des végétaux. Voici les éléments à prendre en compte pour le bon développement des cultures et plantation.

Les bienfaits de la Lune sur le jardin et les cultures

L’influence directe de la Lune n’est pas prouvée scientifiquement, mais l’astre a une forte incidence sur le rythme de la Terre avec les marais, les saisons et les éléments liquides qu’elle attire. Depuis des siècles, les jardiniers et fermiers tiennent compte des cycles de la Lune pour leurs plantations et cultures. Aujourd’hui, il existe même l’agriculture en bio-dynamique considérant que les plantes sont gorgées d’eau, qu’elles se servent du processus de photosynthèse pour pousser et donc, la Lune pourrait fortement agir sur leur croissance. Des professionnels on constaté que l’éclairage nocturne de la pleine Lune a un impact sur les plantes qui absorbent plus d’eau que le reste du temps. Donc, ce satellite aurait vraiment une influence sur les cultures, mais pas n’importe lesquelles. En effet, il existe plusieurs cycles et selon qu’elle soit montante ou décroissante et la Lune agirait différemment en fonction de ces cycles. Lorsqu’elle est montante ou croissante, on peut reconnaître la Lune dans cette phase en imaginant une barre formant un P avec le croissant indiquant le premier quartier. Quand elle est décroissante, la même barre sur le quartier forme un D pouvant être assimilé à décroissante.

Que faut-il faire au jardin lors de Lune croissante et de Lune décroissante ?

Lorsque la Lune est croissante, on récolte dans le but de conserver et lorsqu’elle est décroissante, on récolte dans le but de consommer. Ces actions sont à mener, car la sève des végétaux se tient plus dans les parties aériennes des plantes comme les tiges et les feuilles ainsi que dans les fruits. C’est le moment d’entretenir sa pelouse en la scarifiant et en lui apportant des engrais pour la fortifier. Le moment est encore propice aux travaux du sol et à ceux de plantations. Pendant cette période et à la bonne saison, il est aussi temps de récolter les carottes, les oignons et les pommes de terre. Ainsi, lors de l’ascendance, on peut semer, cueillir, greffer et faire germer. Lors de la descente, il est temps de planter, repiquer, bouturer et tailler. C’est alors le temps de se concentrer sur les légumes, les fruitiers, les bulbes, les vivaces, les rosiers, les hibiscus et fleurs de jardin. Pour les semis, il faut privilégier ceux des salades, des épinards, des endives, des choux, de l’oseille, etc.

Les jours néfastes pour le jardinage

Quand une personne jardine avec l’aide de la Lune, elle sait qu’il existe quatre jours néfastes pendant lesquels elle doit se reposer et ne pas travailler au jardin. Ces quatre jours du mois se nomment les périgées et les apogées de la Lune, mais il existe aussi les nœuds lunaires. Le Périgée est le moment où la Terre et la Lune sont le plus rapprochées l’une de l’autre et dans ce temps, l’attraction lunaire est la plus forte. Les plantes sont plus fragiles et moins vertes. L’Apogée est le jour ou les deux planètes sont le plus éloignées l’une de l’autre. Durant cette période, les plantes ne poussent presque pas et sont plus sensibles aux maladies. Les nœuds lunaires correspondent aux jours où l’orbite de la Terre coupe celui de la Lune. Il est donc important pour un jardinier de les noter sur un calendrier chaque année. Sur Internet, aujourd’hui, il est possible de trouver des calendriers lunaires du jardinier pour connaître facilement toutes ces périodes.

En suivant ces quelques indications, il est possible de réaliser des cultures traditionnelles en suivant les cycles de la Lune. Ils ont été élaborés au fil des siècles et des millénaires par l’humain et un grand nombre de jardiniers ont constaté que ce mécanisme archaïque fonctionne bien sur les plantations et les cultures. Le jardinage avec la Lune est un principe fondamental pour jardiner nature et éviter au maximum l’utilisation de produits chimiques. In fine, suivez le parcours céleste de la Lune pour vous organiser et surtout, notez bien que certains jours, la Lune vous interdit de jardiner et il est alors temps de prendre du repos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *