Pour vous baigner entre verdure et nénuphars : la piscine naturelle

Piscine

Vous avez envie de vous baigner avec la belle saison qui arrive. Depuis longtemps, vous souhaitez vous adonner à ce plaisir, mais ne désirez pas faire construire traditionnelle dans votre jardin à cause des divers produits chimiques qu’il faudrait utiliser. Aujourd’hui, il existe une excellente alternative qui est la piscine naturelle. Elle dispose de nombreux avantages y compris celui de s’intégrer parfaitement à votre environnement.

Définition de la piscine naturelle

La piscine naturelle est scindée en trois parties avec :
– Le bassin de nage équipé d’un filtre à sable, d’un compartiment de sédimentation, d’un filtre UV et d’une écumoire.
– La zone de plantation est une surface un peu moins grande que celle de la baignoire, mais elle contient des plantes qui ont la fonction d’assainir l’eau de façon naturelle. De plus, le système d’épuration naturel de la piscine est conçu avec des plantes aquatiques, des algues et des micro-organismes divers.
– La zone de régénération permet l’écosystème au sein du bassin naturel en garantissant un équilibre en symbiose pour conserver une bonne qualité d’eau. Cette zone est souvent formée d’une cascade pour oxygéner correctement l’eau du bassin et rendre aussi l’endroit plus esthétique.

Comment circule l’eau d’une piscine naturelle ?

La circulation de l’eau d’une piscine naturelle est primordiale pour son bon fonctionnement. Elle passe dans les zones définies par avance. Ainsi, il reste souvent nécessaire d’avoir une pompe pour amorcer cette circulation qui se fait ensuite naturellement par gravité, car le lagunage est plus haut que le bassin de baignade. L’eau circule deux fois dans une journée pour qu’elle soit propre et limpide. Cette même eau est chauffée à température ambiante, mais on peut rajouter des capteurs solaires pour la faire réchauffer plus rapidement. À noter toutefois, que plus l’eau monte en température et plus il est difficile de maintenir un bon équilibre biologique.

Les divers avantages de la piscine naturelle

L’avantage principal de la piscine naturelle est d’avoir une eau pure, propre et limpide sans aucun traitement chimique. De plus, sans aucun traitement, les baigneurs n’ont aucun problème de peau et l’eau naturelle respecte la nature et l’environnement. La piscine naturelle se fond parfaitement dans un décor naturel et ne nécessite presqu’aucun entretien autre que le nettoyage. Il n’existe pas de taxe foncière comme sur les piscines traditionnelles enterrées ni règles de sécurité particulières.

Les divers inconvénients d’une piscine naturelle

Si vous désirez faire édifier une piscine naturelle dans votre jardin, son coût sera bien plus élevé que celui d’une piscine traditionnelle. Prévoyez un budget allant de 20 000 à 35 000 €. Vous ne pourrez vous baigner qu’une fois que l’écosystème sera installé et fonctionnera. L’eau s’évapore en grande quantité dans ce type de piscine et son coût est don encore plus élevé.

Choisir l’endroit de votre jardin pour faire construire une piscine naturelle

Sachez qu’on ne peut pas placer une piscine naturelle n’importe où dans un jardin. Il vous faut donc prendre le temps de bien réfléchir à son emplacement. Quelques critères sont à prendre en considération comme sa position par rapport au soleil, car il est indispensable pour les plantes et l’écosystème. Attention quand même à ne pas l’exposer toute la journée au soleil surtout si résidez dans le sud du pays, car les algues et bactéries prolifèrent plus vite lorsqu’il fait trop chaud. Il vaut mieux, dans ce cas, choisir un emplacement semi-ombragé. Avant de commander votre piscine naturelle, songez à vous renseigner auprès de la mairie et de la préfecture de votre domicile afin de voir si la zone n’est pas protégée et si elle est constructible.

L’écosystème d’une piscine naturelle

Afin que l’eau du bassin de votre piscine naturelle soir le plus propre possible, choisissez des plantes qui vont dans la zone de lagunage. Ainsi, vous devez acquérir des plantes flottantes qui vont avoir un rôle oxygénant et purificateur pour l’eau. Vous devez aussi intégrer certaines bactéries transformant les déchets organiques qui seront assimilables par les plantes. La faune est aussi importante pour la piscine naturelle et en général elle s’installe seule et vite comme les puces d’eau, les grenouilles, les insectes, etc. Par contre, il ne faut pas rajouter de poissons qui attirent les oiseaux et endommagent la structure.

Côté entretien, et même si les plantes nettoient l’eau, il sera nécessaire de nettoyer régulièrement le fond et les parois de votre piscine naturelle pour ramasser les feuilles mortes ou algues déposées. Ce travail est à réaliser une fois par mois entre fin octobre et début mai, et à la belle saison, comptez une fois par semaine. Vous pouvez laisser ce travail à un robot, mais il vous faudra tailler régulièrement les plantes de la zone de lagunage. Au bout de la première saison, vous serez déjà satisfait de la vue que vous offrira votre piscine naturelle et aurez plaisir à nager à côté de nénuphars.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *