Comment choisir pour le revetement du sol exterieur ?

Jardin / Exterieur

Il est important de prendre soin de l’intérieur de la maison. Mais la partie extérieure n’est pas également à négliger. Le revêtement du sol extérieur figure parmi les éléments qu’il faudra alors prendre en compte. Différentes options se présentent à vous : béton, pavés, carreaux, lames de bois… Alors, comment choisir le revêtement du sol extérieur de votre maison ? C’est ce que nous allons voir ans cet article.

L’aspect esthétique

L’aspect esthétique constitue l’un des critères les plus déterminants lorsqu’il s’agit de choisir le revêtement du sol extérieur de la maison, qu’il s’agisse de l’allée, du sol de la terrasse ou encore du sol de la piscine.

Il ne faut pas oublier que ces revêtements sont conçus pour durer. Alors, assurez-vous de ne pas faire le mauvais choix. Du point de vue esthétique, le carrelage extérieur est sans aucun doute le choix idéal. Mais alors, quel carrelage pour poser à l’extérieur ? Les carrelages en grès de cérame et en carreaux de ciment figurent parmi les choix idéaux. D’ailleurs, ces types de carreaux sont conçus de manière à ne pas être glissants. À côté du carrelage, les lames de bois sont également considérées comme étant les matériaux les plus esthétiques. En effet, le bois brille par son aspect chaleureux et rustique. Le carrelage et la lame de bois conviendront surtout aux sols de terrasse et de piscine.

La durabilité du revêtement

Puisqu’il s’agit ici d’un revêtement extérieur, vous devez vous assurer de choisir un matériau durable. En effet, ce revêtement va éventuellement s’exposer aux rayons du soleil, à la pluie, à la neige. Et s’il s’agit d’une allée, il faudra s’assurer d’opter pour un matériau carrossable, c’est-à-dire, résistant parfaitement au passage d’un véhicule.

Ainsi, le béton désactivé est le matériau qui vient en tête en premier. La méthode de fabrication du béton désactivé ne diffère pas du béton classique. On ajoute tout de même un produit appelé désactivateur, puis on y applique de l’eau à forte pression. Cela offrira alors une esthétique plus soignée.

Néanmoins, sur ce domaine, le béton désactivé n’arrivera certainement pas à rivaliser avec le carrelage en grès de cérame. Là où ce matériau se démarque, c’est surtout au niveau de sa résistance et de sa durabilité. S’il est suffisamment épais, le béton désactivé supportera parfaitement les charges élevées. Et bien évidemment, il ne craint aucune condition climatique. Le béton désactivé est surtout destiné aux allées.

La simplicité de la pose du revêtement et le coût du matériau

Il faut souligner que le niveau de difficulté de la pose va avoir une influence sur la durée des travaux, mais aussi, sur le coût de la pose. De ce fait, assurez-vous d’avoir le budget nécessaire avant d’opter pour un matériau ou un autre.

Le coût du matériau est également un élément déterminant sur le choix de matériau. Ce coût va dépendre du type de matériau, mais également de la superficie du sol à recouvrir. En fait, plus la surface est élevée, plus le coût va être revu à la baisse. Les pavés autobloquants sont connus comme étant l’un des matériaux les moins chers. Le coût de la pose est aussi plus abordable. Néanmoins, du point de vue esthétique, ce type de revêtement ne fait pas toujours l’unanimité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.